Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une nouvelle fresque cinématographique à Cannes, et elle rend hommage à Taxi Driver !

La Mairie de Cannes continue de déployer son Plan Fresques, en cohérence avec l’identité de la ville, capitale du 7ème art.

« C’est à Cannes que la carrière de Robert De Niro prit une dimension internationale, avec le cultissime Taxi Driver, Palme d’Or 1976, réalisé par la légende vivante qu’est Martin Scorsese. C’est logiquement à Cannes qu’un hommage a été rendu à ce monument de l’histoire du cinéma, à travers le Plan Fresques de la Mairie de Cannes, que nous menons dans tous les quartiers de la ville.

Vous pouvez ainsi admirer cette belle fresque – réalisée par la talentueuse Elodie Iwanski, artiste qui a immortalisé notre Bebel national à Gambetta – au croisement du boulevard de la République et de la rue Léon Noël, en face du Bureau Information Jeunesse que nous avons inauguré l’année dernière. Comme je l’évoquais il y a quelques semaines à l’occasion de l’hommage à Belmondo, notre Plan Fresques répond à trois finalités :

– Il s’agit d’embellir des immeubles, de valoriser le patrimoine bâti de la ville, notre Plan Fresques étant ainsi intrinsèquement lié au Plan Façades que nous déployons méthodiquement dans tous les quartiers de Cannes ;

– Il s’agit aussi de cultiver l’identité de notre ville autour du 7ème art, en peignant des façades aux couleurs d’acteurs et films célèbres ;

– Il s’agit enfin aussi d’un outil d’attractivité touristique supplémentaire pour Cannes, ces façades étant régulièrement prises en photos et diffusées dans le monde entier.

Au total, 19 fresques cinématographiques ornent à ce jour les murs cannois, et la 5ème dans le quartier de République – Harold Lloyd dans Safety Last !, Cars, Les Demoiselles de Rochefort, les Baisers de cinéma avenue de Vallauris et donc Taxi Driver.

Cette opération revêt ainsi une 4ème finalité, spécifiquement liée à son emplacement géographique, puisqu’elle rejoint toutes les actions que nous portons depuis des années pour redynamiser notre quartier Republique : par des opérations d’embellissement structurantes – rénovation de la Place du Commandant Maria, du boulevard de la République ou des passages souterrains reliant le quartier au centre-ville –, par la création d’un pôle culturel très qualitatif – médiathèque Romain Gary – et par une politique commerciale très offensive visant à favoriser l’implantation d’enseignes qualitatives – comme ce fut récemment le cas avec Monop’ et Naturalia. » David Lisnard.

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !