Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’objectif est de limiter les risques humanitaires et sécuritaires.

Très mobilisé depuis les premières heures de l’invasion russe en Ukraine, vendredi 25 février, David Lisnard, Président de l’Association des Maires de France, qui s’est rendu en Ukraine la semaine dernière, a participé à une réunion avec Marlène Schiappa et Joël Giraud pour la mise en place de cette chaîne d’accueil.

Il propose un plan en 5 axes :

« 1. Plus on s’éloigne de l’Ukraine, plus on remarque les tentatives d’intervention de réseaux malsains : trafic d’enfants, proxénétisme, passeurs. Il est indispensable d’aller chercher les réfugiés en Ukraine ou le plus près possible pour sécuriser les flux et personnes.

2. La création de zones logistiques avec les associations humanitaires et l’AMF dans les pays de transit, pour soulager ces pays d’abord et pour mieux organiser l’accueil.

3. Un plan formalisé d’accueil des demandeurs d’asile, qui permettra un meilleur travail avec le tissu associatif.

4. Une doctrine claire sur la prise en charge financière par l’État, auprès des mairies, bailleurs sociaux et familles d’accueil. C’est urgent à court terme, ce sera essentiel à long terme.

5. Un éclaircissement sur les règles juridiques et mécanismes de protection temporaires. Nous avons besoin d’une mise à niveau rapide pour éviter que les demandes d’asile ne partent dans les mauvaises directions. » David Lisnard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !