Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

«La doxa de bonne conscience collectiviste pénalise les investisseurs et les propriétaires, ce qui fait mécaniquement monter les prix du m² habitable, au préjudice des classes moyennes et pauvres.

Pour lire la chronique de David Lisnard dans l’Opinion, cliquez sur l’image ou ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !