Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Notre littoral est au cœur de notre identité, l’un des moteurs de notre attractivité, et tout simplement un élément fort de notre mode de vie. Réensabler une plage profite à chacun, aux promeneurs et baigneurs d’ici et d’ailleurs comme aux travailleurs » David Lisnard.

« 

Comme chaque année, je vous livre un point des opérations de réensablement menées par la mairie de Cannes sur nos plages.

Notre littoral est au cœur de notre identité, l’un des moteurs de notre attractivité, et tout simplement un élément fort de notre mode de vie. Réensabler une plage profite à chacun, aux promeneurs et baigneurs d’ici et d’ailleurs comme aux travailleurs.

13 000 tonnes de sable sont ajoutées cette année sur l’ensemble des plages de la commune (de Gazagnaire à l’Est à Thalès à l’ouest boccassien), dans le respect rigoureux des procédures environnementales et dans l’intérêt de la préservation du trait de côte.

Dans le détail, les opérations de réensablement se déploient de la manière suivante :

– Gazagnaire : + 1 000 m3

– Secteur Bijou : + 350 m3

– Croisette : + 600 m3

– Littoral boccassien : + 6 750 m3

Il est toujours bon de rappeler que sur le total des plages de notre commune, 80% sont publiques et 20% dites privées (en délégation de service public). La Croisette comprend 50% de plages publiques, dont Zamenhoff que nous avons considérablement agrandie (nous y avons doublé la surface, qui est passée de 6 000m2 à 12 000m2 et de 25 à 40m de largeur). Côté boccassien, tout au long du boulevard du Midi, le littoral comprend 12% de plages privées – ce qui nous distingue, à titre comparatif, des plages italiennes, essentiellement privées en milieu urbain. Nous tenons à conserver cet équilibre, pour que populations modestes comme plus aisées puissent, au même titre, profiter des plages cannoises.

Enfin, je vous précise que nous luttons chaque année contre l’effet naturel d’érosion, notamment grâce aux posidonies mortes échouées que nous conservons une grande partie de la basse saison sur nos plages pour les vertus qu’elles comportent – après quoi nous menons des opérations dites de « clapage » pour recréer de la biodiversité en mer.

Vive notre Méditerranée et vive notre beau littoral cannois ! » David Lisnard.

Laisser un commentaire

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !