Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

David Lisnard réunit les instances de l’AMF

Le Bureau de l’AMF et ses membres associés se sont réunis sous la Présidence de David Lisnard pour faire le point sur les sujets d’actualité concernant les maires et présidents d’intercommunalité, et dégager des propositions communes. Toutes les positions de l’AMF examinées (titres d’identité, ZAN, recul du trait de côte, fiscalité locale, service public de la petite enfance) l’ont été à l’unanimité des membres.

« Parmi les sujets à l’ordre du jour, nous ferons le point sur la loi 3DS et la publication de ses textes réglementaires, la création par l’AMF d’un Comité législatif local, conformément à mon engagement de mandat (afin que les maires d’une part soient associés, en amont des examens parlementaires, à l’élaboration des textes législatifs et règlementaires concernant l’organisation des pouvoirs publics et les collectivités territoriales, et ensuite d’autre part puissent les évaluer) ou encore le suivi des actions mises en place pour venir en aide au peuple ukrainien. En outre, une attention particulière sera portée sur la fiscalité locale et les ressources financières des collectivités, fortement fragilisées ces dernières années.

À ce titre, les mairies, comme les entreprises et les ménages, sont confrontées à l’augmentation générale des prix, et notamment à la hausse des prix des matières premières et de l’énergie. Ce problème devient majeur et de nombreux élus me font remonter des augmentations des factures allant jusqu’à 300% mettant ainsi en péril le maintien de certains équipements (telles que les piscines) ou services publics. Nous avons avec l’AMF, multiplié les alertes et propositions à l’attention du gouvernement.

Parallèlement, sans ignorer les contraintes qui pèsent sur les entreprises qui répondent aux appels d’offres publics, j’ai écrit à des présidents d’organisations professionnelles sur des éventuels effets d’aubaine se traduisant par une augmentation excessive ou injustifiée des prix (car supérieure à l’inflation réelle du coût des matériaux), susceptible de mettre en difficulté nos communes comme d’ailleurs tous les maîtres d’ouvrage, au détriment in fine soit des contribuables soit de la concrétisation des opérations, donc des investissements. Le risque se stagflation, que j’évoque depuis deux ans, est bien là.

La vie est un combat ! » David Lisnard

> Télécharger le communiqué de presse de la réunion du Bureau de l’AMF.

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !