Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Je pense aux 167 déportés cannois et à nos résistants, Hélène Vagliano, Francis Tonner, Henri Bergia, Léon Noel, René Viglieno, et à ceux de la Villa Montfleury. Nous pensons à tous ceux, combattants de la liberté, qui versèrent leur sang pour notre patrie. » David Lisnard

« Le sort des victimes de la déportation doit constamment appeler la vigilance des sociétés contemporaines. Être fidèle au sacrifice de nos aînés, c’est aujourd’hui refuser que prospère sur notre sol toute gangrène raciste et liberticide. Il est impératif de nous prémunir des nouveaux totalitarismes mortifères qui guettent et espèrent notre fin. Le combat à mener contre l’islamisme totalitaire, qui fait tant de morts en France et dans le monde, est de tous les instants. La bataille n’est pas uniquement celle, essentielle, du terrorisme. Elle est, aussi et surtout, au quotidien, celle de la défense de notre civilisation, de nos valeurs, de notre histoire. Elle est culturelle, elle est spirituelle. Assumons ce que nous sommes et ce qu’est l’esprit universaliste de la République, la grande et belle République française. Arrêtons la contrition, qui nous affaiblit. Défendons notre culture et son accès à tous. Et par-dessus tout, rétablissons une instruction publique qui fait des humanités, de l’apprentissage des grandes œuvres de l’esprit et de l’exercice de la raison critique des exigences obligatoires et communes. » David Lisnard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !