Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Nous ne devons rien oublier de ce qui fût. La menace constante que fait peser l’Azerbaïdjan sur l’Arménie, dans le Haut-Karabagh, n’est pas acceptable » David Lisnard.

« Nous avons un devoir de vérité historique, à rebours du négationnisme du pouvoir turc sur le génocide arménien. Telle est la chaine de causalité qui crée la responsabilité de regarder aussi bien l’histoire que l’actualité en face. Pour l’hommage, et pour nous protéger. La responsabilité de l’analyse historique génère la responsabilité de l’action présente. Et d’entretenir une mémoire active. Nous souvenir et nous unir, aujourd’hui, est un devoir. Commémorer est une évidence.   Nous assurer que cela ne se reproduise jamais est une impérieuse nécessité. Le génocide arménien n’a jamais, heureusement, entamé la force d’âme de son peuple. Les exactions commises ne sauraient éteindre la lueur qui anime, depuis des siècles, cette belle civilisation dont une partie de la sève coule dans nos veines.Sachons, ici et maintenant, nous souvenir combien la liberté est fragile. Combien il suffit de peu pour sombrer dans le vide de la pensée, et donc connaître le Mal dans toute sa dangerosité » David Lisnard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !