Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Après des années de lutte contre la bureaucratie, la Mairie de Cannes a rénové, embelli et sécurisé l’ancien ponton de la Darse, ouvrage-verrue abandonné par son propriétaire, l’État, depuis 1989. David Lisnard a inauguré cette vaste opération de requalification de cette nouvelle jetée publique « Guillaume Apollinaire », lundi 5 septembre.

« « Mais ici comme ailleurs je le sais la beauté

N’est la plupart du temps que la simplicité »

Bonjour à tous avec ces vers de l’immense Guillaume Apollinaire (Chant de l’honneur, in Calligrammes), qui a vécu à Cannes, et que nous avons choisi pour nommer un de nos ouvrages les plus poétiques… et dont la rénovation ne se fit pas en toute simplicité !

Je fais bien sûr allusion à notre ponton de la Darse, équipement-verrue abandonné depuis 1989 par son propriétaire, à savoir l’Etat, et dont nous avons inauguré aujourd’hui l’opération de requalification de grande ampleur, menée après des années de lutte contre l’expression la plus absurde de notre bureaucratie.

C’était un de mes projets de mandat qui me tenait particulièrement à cœur, tant nous, Cannois, y sommes attachés, mais aussi de par le grand potentiel que j’ai toujours vu en cet ouvrage. C’est aujourd’hui chose faite, et notre jetée « Guillaume Apollinaire » est enfin la belle promenade piétonne publique et ouverte sur la mer que le littoral boccassien méritait, dans le prolongement de la toute première phase de BoccaCabana.

Couverte de bois de qualité, spacieuse et sécurisée, elle offre un panorama unique sur la Méditerranée, les îles de Lérins et l’Estérel, tant pour les familles et riverains qui souhaitent s’y promener que pour les baigneurs et pêcheurs.

Il aura fallu plus de 7 ans d’innombrables relances pour que l’Etat nous – la Mairie de Cannes, avec la participation du Conseil Départemental, que je remercie – autorise enfin à réhabiliter et entretenir son bien, pour un projet d’intérêt public. Rappelons, au passage, que l’Etat nous fait payer une redevance ; c’est un comble. Savourons alors le résultat obtenu ! Et sachons profiter de la beauté simple de nos couchers ou levers de soleil, sur notre jetée Guillaume Apollinaire.

Cannes avance, pour votre qualité de vie et l’attractivité de notre ville.

Vive Cannes ! La mer, et la poésie. » David Lisnard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !