Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Maire de Cannes et Président de l’Association des Maires de France s’est rendu seul en Ukraine, dans le cadre d’une mission humanitaire pour la Mairie de Cannes et l’Association des Maires de France. Il revient sur son expérience.

« En cette Journée internationale des Droits des femmes, je vous adresse, depuis l’Ukraine, à travers quelques images de volontaires engagées dans l’armée ukrainienne, cet hommage aux femmes qui s’engagent avec courage et détermination. Cet engagement des femmes ukrainiennes est manifeste dans toute la société.

Je vous fais part de certains constats et impressions sur place.

J’ai accompagné (bien sûr sans collaborateurs à partir de la frontière pour des raisons évidentes) du matériel remis directement aux communes. Le but est aussi de nouer les contacts utiles, vérifier la logistique, pour l’aide humanitaire et pour l’accueil des réfugiés, en fiabilisant le premier et le dernier kilomètres, exprimer le soutien humanitaire des maires de France, affiner les opérations cannoises. Je remercie chaleureusement l’association France Ukraine pour son inlassable et déterminante action, et son aide essentielle dans ce déplacement en Ukraine.

Un mari resté combattre, des femmes et des enfants dans une école transformée en centre de premier accueil de réfugiés depuis les zones de bombardements, un théâtre où la troupe s’occupe des réfugiés, une église, des contrastes, paradoxes, douleurs, poses, sourires, retenue, spontanéité, le quotidien et autant d’histoires personnelles dans la tragédie.

Et toujours des milliers de personnes, essentiellement des femmes et des enfants, dans des km de files de voitures ou à pieds, qui attendent jour et nuit de très longues heures pour passer la frontière (d’après les témoignages que j’ai recueillis, entre 30h et 3 jours). Et toujours, toujours avec une infinie dignité.

Partout dans le pays les check-points, souvent des protections de bâtiments municipaux et régionaux.

Je précise :

1. que toutes les personnes identifiables sur mes photos ont accepté (voire parfois demandé) la publication ;

2. que notre approche humanitaire n’est pas exclusive de l’Ukraine.

Parmi les maires que je rencontre, tous font sans relâche un travail inouï humanitaire et au service de leur pays ; forts de leur abnégation et d’un immense courage.

Ils me précisent les réels besoins de matériels pour les populations.

Nous continuons de notre côté notre action à la fois cannoise et des maires de France pour prendre notre part aux efforts qu’exige la situation. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !