Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Il est des parenthèses, heureuses ou, encore plus, tragiques, qui contribuent, par leur singularité, leur unicité, à forger un état d’esprit, un tempérament, une marque qui sera celle d’un peuple tout entier et de son Histoire, pour les siècles à venir » David Lisnard.

Extraits de l’allocution de David Lisnard : « Charles de Gaulle ne prononce pas cet appel hors de l’histoire et donc d’un contexte. Son pays, notre pays, il le connait. Et les choix qu’il fit, particulièrement au cours des dix années précédentes, encore mieux. Deux mots essentiels, mobilisateurs, guident sa déclamation : lucidité factuelle et transcendance, analyse et prospective, espérance et résistance, avec pour finalité de sauver l’honneur de la France, de convaincre les esprits indécis qu’il ne faut rien lâcher. Il ne s’agit pas simplement de lever une armée de combattants pour venir à bout de l’ennemi. Il faut incarner une espérance. Je n’aime pas, vous le savez, les anachronismes, et encore moins les récupérations. Le Général n’a aucun héritier. Et pourtant, il nous oblige. Il s’est taillé, après sa mort, un costume d’inspirateur. Son action et sa vie, quitte parfois à être honteusement déformés ou manipulés, ont montré la voie de ce que la politique, en toutes circonstances, peut avoir de noble et de si puissant. Plus que tout, il a tracé une ligne directe : celle de la continuité de notre civilisation, de l’assise de notre puissance, de la défense de notre culture. Par la modernisation constante et pragmatique de la France. Puisse-t-il, encore aujourd’hui, inspirer nos gouvernants, en les incitant à replacer au cœur des préoccupations les sujets qui importent aux Français. Un État fort. Des services publics fiables. Une économie libre donc prospère. Une industrie régénérée et marqueur de puissance dans le concert des nations. Donc une armée solide, capable aussi bien de défendre que d’attaquer. Une éducation à la hauteur de ce que les plus grands génies ont laissé à la France, par l’ouverture aux œuvres de l’esprit et la maîtrise des fondamentaux qui amènent la raison critique, la réflexion, donc l’émancipation et l’indépendance à terme. Une France fière d’elle-même, qui ne s’embarrasse d’aucune réécriture ou déformation au motif de satisfaire quelques minorités agissantes polluantes. Recentrons-nous sur l’essentiel. N’acceptons pas le déclassement de notre pays ; inspirons-nous du Général pour lui opposer la volonté de l’effort qui fonde l’espoir du renouveau » David Lisnard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !