Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Nous voulons participer au redressement du pays. Il faut une grande loi de libertés locales. On ne pourra retrouver du sens et de la performance que par les communes. Et pour cela il faut une loi de décentralisation » David Lisnard.

Décentralisation, gestion des risques majeurs, ZAN, lutte contre la bureaucratie, crise économique et énergétique : David Lisnard, président de l’AMF, s’est exprimé sur les sujets d’actualité pour les maires de France. Extraits :

« Nous allons proposer une démarche volontariste sur la lutte contre la bureaucratie. Cette sur-administration coûte de l’argent. Pour faire avancer un projet, il faut recourir à de l’ingénierie très coûteuse. Nous ferons des propositions pour la simplification. »

« Nous avons lancé au début de l’été un groupe de travail sur la prévention et la gestion des risques majeurs. Ce sera un thème essentiel de l’action nationale et de l’action locale. Nous ferons des propositions selon le principe de subsidiarité. »

« La crise que nous traversons ne pourra être vaincue que si les collectivités territoriales peuvent travailler. Il y a des discours très favorables aux collectivités et des actes très contrastés. Il n’y a pas de problème de comptes publics dû aux collectivités. Nous apportons un excédent de fonctionnement malgré les difficultés. Les maires et présidents d’intercommunalité votent des budgets à l’équilibre. On fait tout le temps l’effort. Si les collectivités sont attaquées dans leur capacité d’auto-financement, il risque d’y avoir une spirale de crise. Nous représentons 70% de l’investissement public. »

« Il faut qu’on prenne acte de l’échec de la régionalisation et de l’agencification de l’État : elle ne fonctionne pas. Il n’y a pas un département où un projet n’a pas été contredit par une DDT ou une DREAL. La décentralisation est battue en brèche. On ne pourra retrouver du sens et de la performance que par les communes. Et pour cela il faut une loi de décentralisation. Nous voulons participer au redressement du pays. Il faut une grande loi de libertés locales. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !