Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

En 2019, le Maire de Cannes avait déjà obtenu une réduction pionnière du délai d’accueil, passé de 45 jours à 72 heures. Un des dispositifs les plus efficaces de France.

« Une info importante dans le cadre de notre action pour protéger les femmes battues : nous obtenons l’agrément pour trois hébergements d’urgence supplémentaires à la Villa Baltz (qui compte 23 places au total), centre d’accueil municipal cannois des femmes victimes de violences, le seul du secteur.

En 2019, nous étions déjà parvenus, de manière exceptionnelle et pionnière, à réduire le délai de relogement, en passant de 45 jours à 72 heures, grâce à un travail de simplification administrative essentiel. Et chacun sait que dans ces situations, le temps perdu dans de trop longues démarches peut être fatal.

Le délai comprimé en 72 heures maximum reste nécessaire pour procéder aux vérifications de la situation de la personne en question : constat médical, dépôt de plainte, constitution du dossier. Un accueil dé protection d’urgence pendant ce délai est bien sûr possible par l’autorité judiciaire. Nous disposons donc à Cannes d’un dispositif concret, parmi les plus rapides et donc efficaces de France, qui permet d’apporter une réponse quasi immédiate aux situations de grande détresse parfois rencontrées.

Ces logements supplémentaires pourront être occupés par des femmes seules et/ou avec leurs enfants. En 2021, 22 familles, dont 13 enfants, ont pu être mises en sécurité à la Villa Baltz, qui garantit l’anonymat et la discrétion des résidentes. Je remercie les services de l’État d’avoir validé administrativement ma proposition et ainsi accédé à notre demande. » David Lisnard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITÉS

Recevez les actualités de NÉ

Votre inscription à la réunion publique de David Lisnard à Marseille a bien été prise en compte !